Vous vous rappelez du jeune garçon indonésien qui fume 40 cigarettes par jour, vous devez voir maintenant comment il est devenu le pauvre après huit ans!!

Il y a huit ans une choquante  information d un jeune garçon indonésien qui fume 40 cigarette par jour a envahit l internet

L information disait que ce jeune garçon avez souffert d’ une forme d’ addiction au tabac, les masse medias ainsi q’ un certains nombre d organisations pour l’enfant ont pris la relève pour aider ce garçon a retrouver une certaine vie équilibrée mais hélas cette addiction a conduit a une autre addiction ne serait ce qu’une addiction aux aliments qui a bien menu a un surpoids. Depuis lors ce garçon là a subit une série de traitements pour contrôler son addiction aux aliments, et effectivement il a pu  avoir une vie si saine. Aujourd’hui Ardi ne fume absolument pas et il suit un très équilibré régime qui a bien reflété sur sa bonne mine.

En fait, une vidéo montrant la chaîne de tabac Ardi est devenue virale – mais pour toutes les mauvaises raisons. Les gens du monde entier ont exprimé leur indignation à ce sujet. Après tout, combien de jeunes enfants sont autorisés à fumer? Pourtant, Ardi soufflait comme une cheminée humaine. Il a été révélé par la suite qu’il avait fumé sa première cigarette alors qu’il n’avait que 18 mois.

En 2010, la vue d’Ardi Rizal, un fumeur de 2 ans, a choqué les gens.
fumeur-bambin-indonésie-1

L’attitude des parents d’Ardi n’a pas aidé. Sa mère, Diane, avait expliqué: «s’il n’a pas de cigarettes, il se met en colère, crie et frappe sa tête contre le mur. Il me dit qu’il a la tête qui tourne et est malade.

Dans le même temps, le père d’Ardi, Mohamed, a souligné que son fils “avait l’air en assez bonne santé” et qu’il ne voyait donc rien de mal à sa passion pour les cigarettes.

Encore une fois, l’indignation du public a poussé les Rizals à changer de comportement.

Alors que l’histoire d’Ardi faisait l’objet d’un dégoût mondial, le gouvernement indonésien intervint et plaça Ardi dans un programme de réadaptation pour mettre fin à sa vilaine habitude. Plus tard, le gouvernement indonésien a lancé une campagne nationale visant à mettre un terme au tabagisme chez les enfants.

Étant donné que la dépendance d’Ardi était encore trop jeune, la réadaptation s’est avérée une tâche très difficile.

À un moment donné, Ardi a développé une envie constante de nourriture (la malbouffe, plus particulièrement) pour remplacer son envie de cigarettes. Il est devenu obèse morbide. Ainsi, il a dû subir un traitement séparé pour surmonter ses problèmes liés à l’alimentation.

C’est le Dr Kak Seto, un psychiatre, qui a finalement aidé mdi à se débarrasser de sa dépendance. Il a imposé des séances de thérapie par le jeu, ce qui a permis de garder l’esprit d’Ardi loin des cigarettes et des autres déclencheurs possibles de dépendance. Un nutritionniste a également été chargé de prescrire un régime alimentaire sain à Ardi.

Aujourd’hui, Ardi a l’air beaucoup mieux, puisqu’il a réussi à arrêter de fumer et à manger sainement.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *