Pourquoi vous êtes si fatigué après avoir mangé?

7 heures : Prenez une tasse ou deux de café et un morceau de pain grillé. Sandwich à la dinde pour le déjeuner à 14 heures. Immense désir de faire une longue sieste au travail une demi-heure plus tard.

Si cela vous semble familier, la fatigue pourrait être le résultat de la façon dont vous mangez et de quoi vous mangez. Êtes-vous coupable de l’un des actes suivants?

=Ne pas consommer les trois macronutriments à chaque repas (protéines, graisses alimentaires naturelles et glucides à faible combustion et à combustion lente)

=Attendre trop longtemps entre les repas

=Ne pas manger assez ou trop

=Manger trop de sucre

La bonne nouvelle est que de petits changements dans la nutrition et les habitudes alimentaires peuvent faire une énorme différence. Voici quelques moyens de maintenir l’énergie tout au long de la journée.

Mangez des repas équilibrés

La nourriture et les boissons ne doivent pas vous rendre fatigué. Si vous ressentez une chute d’énergie dans les deux heures après avoir mangé, c’est généralement le signe que ce que vous avez mangé était soit le mauvais aliment, soit la mauvaise combinaison d’aliments, ou pas assez d’un aliment en particulier.

Bien qu’il semble presque impossible de savoir qui est le coupable, prendre trois ou quatre repas par jour – à la même heure chaque jour, si possible – aidera à réguler votre glycémie et à prévenir les collisions énergétiques. Par exemple: 8h, midi, 16h, 20h (le dernier peut être une collation).

La combinaison des trois macronutriments à chaque repas – même des collations – en quantité suffisante vous procurera une énergie constante tout au long de la journée.

Prenez le petit-déjeuner américain typique mentionné au début de l’article. Le morceau de pain grillé est un glucide à combustion rapide. L’énergie fournie sera rapidement épuisée. L’ajout d’une source riche en protéines combinant également des graisses naturelles, telles que deux œufs, constituerait un petit-déjeuner plus complet.

Ne restez pas cinq heures sans manger pendant la journée

Même si pour le petit-déjeuner, vous mangez deux œufs et un morceau de pain grillé avec une noisette de beurre (plus de graisse naturelle pour ralentir la combustion du pain grillé en tant que source de combustible), qui fournit une meilleure énergie qu’un seul morceau de pain grillé, en attendant jusqu’à 14 heures ou plus tard, le fait de déjeuner vous fera chuter. Cela est vrai même si vous mangez un déjeuner parfait et équilibré composé de légumes cuits à la vapeur, de saumon et d’une salade à l’huile d’olive.

Pensez à votre corps comme à un véhicule exigeant beaucoup d’entretien et qui doit faire le plein toutes les quatre heures. Une collation composée des trois macronutriments tels que des tranches de pomme avec du beurre d’amande (qui fournit à la fois des protéines et du gras naturel) vous empêchera de vous écraser jusqu’au prochain repas.

Manger plus pour perdre du poids?

Bien que cela paraisse contre-intuitif, manger plus – ou plus exactement, manger moins mais plus souvent – est une excellente stratégie pour perdre du poids et éviter de se sentir fatigué après avoir mangé. Le “RAS” (régime américain standard) ne consomme généralement pas assez de calories pour le petit-déjeuner et le déjeuner et surcompense en se gaver de nourriture, généralement malsaine, tard le soir.

Manger des repas équilibrés et ne pas rester plus de quatre à cinq heures sans manger contribuera à limiter les fringales et éviter ainsi les excès alimentaires et les collisions énergétiques.

Vous ne verseriez pas de sucre dans votre réservoir d’essence, alors ne le versez pas dans le réservoir de votre corps

Il y a deux cents ans, les Américains consommaient environ un kilo de sucre par habitant et par an. Aujourd’hui, ce chiffre a grimpé à plus de 30 kilos. Pas étonnant que les taux de maladies chroniques aient explosé. L’excès de sucre, en plus de conduire potentiellement au diabète de type II, peut entraîner une charge toxique sur le foie, créant un cercle vicieux de morosité à l’échelle du corps, telle qu’une faiblesse de l’immunité et de la digestion.

Le cholestérol n’est pas aussi mauvais que vous le pensiez

Manger suffisamment de sources naturelles de graisses alimentaires est utile pour prévenir les fluctuations d’énergie. De nombreux professionnels de la santé et organisations recommandent d’éviter le cholestérol, un type de graisse d’origine animale produite par le foie.

Mais les sources naturelles de graisse animale, avec modération, peuvent avoir des effets bénéfiques sur la santé, sans oublier de vous garder rassasié plus longtemps. Le cholestérol est mauvais pour la santé une fois oxydé (ce qui se produit lors de la cuisson d’aliments à l’huile à haute température), évitez donc de manger des viandes noircies. Toutefois, des aliments comme les œufs durs et le fromage cru avec modération sont d’excellents choix. Les jaunes dans les œufs contiennent du cholestérol, mais une grande partie des nutriments contenus dans l’œuf et le fromage cru offrent des avantages probiotiques et oméga-3

Leave a Reply

Your email address will not be published.