Pancréatite : causes, symptômes et traitement naturel

La pancréatite est une inflammation du pancréas. Cela se produit lorsqu’il y a une congestion dans le flux d’enzymes digestives et que ces enzymes commencent à attaquer le pancréas lui-même. Par conséquent, la personne affectée peut ressentir une gêne dans la région abdominale.

Une pancréatite prolongée peut réduire la fonctionnalité du pancréas, entraînant une diminution de sa capacité à produire des quantités normales d’enzymes digestives et d’hormones. Cela affecte les performances du pancréas, provoque une malabsorption des nutriments et entraîne souvent des maladies telles que le diabète.

Selon l’Institut national du diabète et des maladies digestives et rénales (NIDDK), environ 275 000 adultes américains sont admis à l’hôpital pour une pancréatite aiguë chaque année [1].

 

Qu’est-ce que le pancréas?

Le pancréas est une glande plate profondément ancrée dans l’abdomen. C’est un organe vital associé à la production de diverses enzymes et hormones responsables du bon fonctionnement du système digestif. Les enzymes digestives sont libérées dans le duodénum, ​​où elles sont absorbées par les protéines et les graisses. Les cellules spécialisées du pancréas sécrètent des hormones antagonistes, à savoir l’insuline et le glucagon, dans le sang pour réguler le taux de sucre dans celui-ci. L’insuline absorbe le glucose en excès dans le sang lorsque le taux de sucre est élevé, tandis que le glucagon libère le glucose stocké selon les besoins de l’organisme.

Types de pancréatite

La pancréatite peut se présenter sous des formes aiguës et chroniques. La pancréatite aiguë est une affection dans laquelle l’inflammation dure une courte période (la plupart des cas de pancréatite aiguë s’améliorent en une semaine et les patients peuvent rentrer chez eux après 5 à 10 jours d’hospitalisation), alors que la pancréatite chronique se caractérise par une durée plus longue qui dure plusieurs années d’inflammation.

Pancréatite aiguë

La pancréatite aiguë est une inflammation soudaine du pancréas, associée à un inconfort allant de la douleur légère à modérée. Grâce à un traitement approprié, la plupart des patients peuvent récupérer complètement, mais dans les cas graves, une pancréatite aiguë peut entraîner une infection, des saignements dans les glandes, la formation de kystes et de graves lésions tissulaires. La forme grave de pancréatite est associée à des lésions d’autres organes vitaux, notamment les poumons, les reins et le cœur.

Causes de la pancréatite aiguë

  • Les calculs biliaires : étant la cause la plus commune de la pancréatite aiguë, ils peuvent obstruer le chemin des enzymes digestives et des hormones, et cette obstruction peut entraîner une inflammation du pancréas.
  • Un excès de graisses appelées triglycérides dans votre sang : des niveaux élevés de triglycérides peuvent provoquer des lésions des cellules du pancréas induites par les radicaux libres.
  • Abus d’alcool : La consommation excessive d’alcool est une menace potentielle pour le pancréas.
  • Pancréatite auto-immune : Il s’agit d’un type rare de pancréatite provoquée par le système immunitaire attaquant le pancréas.
  • Blessure : une lésion du pancréas en cas de blessure directe à l’abdomen peut entraîner une inflammation du pancréas.
  • Fibrose kystique : La fibrose kystique est une maladie génétique chronique caractérisée par une production de mucus anormalement épaisse et collante qui resserre les voies de passage des poumons et du système digestif.
  • Certains médicaments contenant de l’œstrogène, des corticostéroïdes et certains antibiotiques jouent un rôle essentiel dans le déclenchement de la pancréatite, en tant qu’effet toxique direct ou effet secondaire.
  • La réinfection virale des oreillons à l’âge adulte est une cause rare et probable de la pancréatite.

 

 

Symptômes de la pancréatite aiguë

  • La nausée
  • Vomissement
  • Abdomen tuméfié et sensible qui se sent plus mal après avoir mangé
  • Douleur dans la partie supérieure de l’abdomen
  • Douleur abdominale qui s’irradie dans le dos
  • Fièvre
  • Impulsion rapide

 

Pancréatite chronique

La pancréatite chronique se manifeste par des événements récurrents d’inflammation du pancréas accompagnés de douleurs légères à modérées ou graves dans la région abdominale. La pancréatite chronique altère le système digestif de l’individu, ce qui affecte l’absorption des nutriments dans l’intestin grêle. Malgré une alimentation saine, les personnes souffrant de pancréatite chronique maigrissent fréquemment en raison de l’incapacité du système digestif à absorber les nutriments. La pancréatite aiguë récurrente peut évoluer vers des formes chroniques. La pancréatite chronique peut provoquer des cicatrices et peut rendre le pancréas dysfonctionnel toute sa vie.

Symptômes de la pancréatite chronique

  • Douleurs abdominales récurrentes, voire constantes, pouvant être sévères
  • Perte de poids régulière et involontaire causée par la faible absorption des nutriments nécessaires à l’organisme
  • Selles grasses et nauséabondes (stéatorrhée)
  • Le diabète, conséquence de la perte de fonctionnalité des cellules productrices d’insuline dans le pancréas

 

Causes de la pancréatite chronique

  • La consommation d’alcool est un facteur de risque potentiel dans environ 70% des cas.[2]
  • Hypertriglycéridémie : taux élevés de triglycérides.
  • Un canal pancréatique étroit : un blocage du canal pancréatique par des calculs biliaires ou des calculs pancréatiques, empêchant le passage des enzymes digestives ou des hormones.
  • La fibrose kystique, caractérisée par une production de mucus anormalement épaisse et collante, qui nuit au bon passage des fluides dans les poumons et le système digestif.
  • Hérédité : pancréatite familiale courante dans la famille.
  • L’hypercalcémie peut entraîner une lésion du pancréas par accumulation de protéines sécrétoires.
  • La pancréatite peut être identifiée à plusieurs maladies auto-immunes, à savoir la maladie inflammatoire de l’intestin, la polyarthrite rhumatoïde, la cirrhose biliaire primitive, le syndrome de Sjogren, la fibrose rétropéritonéale, la sarcoïdose et la cholangite sclérosante.
  • Les épisodes récurrents de pancréatite aiguë peuvent acquérir une forme chronique.

 

Où la douleur de la pancréatite est-elle ressentie ?

La pancréatite aiguë et chronique se caractérise par des douleurs dans la partie supérieure de l’abdomen, généralement sous les côtes. La douleur abdominale supérieure gauche est un symptôme courant, quelle que soit la forme de pancréatite diagnostiquée. La durée de la douleur varie de quelques minutes à plusieurs heures d’affilée.

  • Douleur légère au début, qui s’aggrave après avoir mangé ou bu.
  • Douleur pouvant s’aggraver en position couchée sur le dos et se réduire en se penchant en avant en position assise
  • Douleur constante et intense qui dure plusieurs jours
  • Douleur qui se déplace vers la région du dos
  • Parfois, une douleur qui englobe le haut du corps et le dos en forme de bande

L’intensité de la douleur est associée à la cause de la pancréatite. Une soudaine douleur lancinante qui irradie dans le dos est un symptôme de la pancréatite provoquée par des calculs biliaires, tandis qu’une légère douleur localisée est révélatrice d’une pancréatite provoquée par l’alcool.

Diagnostiquer la pancréatite

Une combinaison de tests sanguins et d’imagerie sera prescrite. Un examen physique et des antécédents médicaux seront nécessaires pour évaluer les causes possibles.

Les critères de diagnostic de la pancréatite sont les suivants :

  • Le patient présente une douleur épigastrique sévère ou une douleur dans le quadrant supérieur gauche qui s’aggrave après avoir mangé ou bu des aliments particulièrement gras.
  • Les taux de lipase ou d’amylase trois fois plus élevés que la valeur normale constituent un diagnostic définitif de la pancréatite.
  • Une valeur supérieure à 4 pour le rapport lipase / amylase suggère fortement une cause alcoolique de la pancréatite.

Outre les tests sanguins, les professionnels de la santé peuvent choisir un ou plusieurs des tests d’imagerie suivants pour le diagnostic:

  • Échographie abdominale
  • Échographie endoscopique
  • Tomographie informatisée (CT)
  • Cholangiopancréatographie rétrograde endoscopique (CPRE) utilisant un endoscope pour obtenir une radiographie des conduits biliaires et pancréatiques
  • Cholangiopancréatographie par résonance magnétique (MRCP)
  • Test de fonction pancréatique : test effectué dans certains centres aux États-Unis. Dans ce test, la réponse de l’hormone sécrétine (sécrétée par l’intestin grêle) est mesurée contre votre pancréas.

Les analyses sanguines d’un individu souffrant de pancréatite doivent montrer des taux élevés de :

 

  1. Enzymes digestives (amylase et lipase) presque trois fois plus que la quantité normale
  2. Taux élevés de sucre dans le sang
  3. Taux élevés de lipides (graisses) dans le sang

 

Complications avec la pancréatite

Plusieurs complications peuvent survenir si un cas de pancréatite n’est pas traité de manière appropriée et rapidement.

  • Les pseudokystes sont des sacs formés à la suite de la collecte de liquides et de débris, qui, une fois rompus, peuvent entraîner une hémorragie interne dans l’organe et une infection ultérieure.
  • Une détresse respiratoire survient, affectant le fonctionnement des poumons.
  • Le diabète est une complication grave qui peut survenir en raison de la diminution des niveaux d’insuline résultant de l’inflammation pancréatique.
  • La pancréatite chronique non traitée peut entraîner un cancer du pancréas.
  • Une mauvaise absorption des nutriments peut entraîner une perte de poids involontaire ou une malnutrition chez le sujet malade.
  • Étant donné que la pancréatite est associée à la diarrhée, aux vomissements et même aux saignements internes, un épisode prolongé peut déclencher un choc hypovolémique, une situation potentiellement mortelle résultant d’une perte de plus de 20% des réserves de sang et de liquides du corps.
  • Des dommages à d’autres organes vitaux, notamment les reins, les poumons et le cœur peuvent survenir.

 

Traitement de la pancréatite

Votre médecin peut suggérer une visite chez le gastro-entérologue ou le chirurgien pour les procédures et mesures suivantes,  en fonction du type de pancréatite que vous avez.

  • Pour soigner votre pancréas, vous pouvez être hospitalisé et limité à un soutien nutritionnel par voie intraveineuse.
  • La chirurgie est justifiée si les causes sous-jacentes de la pancréatite sont des calculs biliaires ou une autre obstruction de la bile ou des conduits pancréatiques.
  • Les médicaments et les antibiotiques sont administrés par voie orale ou intraveineuse.
  • Le régime est faible en gras et riche en liquides, avec des repas fréquents en petites portions.
  • Si le médecin soupçonne que la maladie est liée à un médicament en particulier, il est probable que le médicament en question sera arrêté ou remplacé par une alternative plus sûre.
  • Des thérapies alternatives telles que le yoga, l’exercice, la méditation et l’acupuncture ont été suggérées pour soulager la douleur.

 

La prévention

Pour prévenir la pancréatite, apportez différents changements à votre mode de vie pour vous métamorphoser en un individu en meilleure santé :

  • Limitez votre consommation d’alcool à un minimum. Évitez de fumer. Consultez un médecin si vous souffrez d’une dépendance.
  • Choisissez un régime riche en fruits, en légumes, en protéines et limitant les glucides et les lipides.
  • Restez hydraté en buvant beaucoup de liquide tout au long de la journée.
  • Au lieu de boire du café, optez pour le thé vert décaféiné, qui est extrêmement bon pour la santé.
  • Inclure des aliments riches en antioxydantspour lutter contre les dommages des radicaux libres.

 

Quand faut-il voir un docteur ?

La pancréatite est caractérisée par une inflammation du pancréas, accompagnée de symptômes tels que douleurs abdominales, nausées, vomissements, difficultés respiratoires et troubles digestifs. Ces symptômes ne sont pas spécifiques à la pancréatite et peuvent souvent être confondus pour une autre maladie. Afin d’obtenir un diagnostic correct, il est recommandé de faire évaluer correctement vos symptômes par un professionnel de la santé. Ceci est particulièrement important car affaiblir votre état et ne pas vous soigner rapidement peut donner lieu à un certain nombre de complications beaucoup plus graves mettant la vie en danger.

Alimentation pour les patients atteints de pancréatite

Le traitement de la pancréatite peut impliquer le jeûne pendant un certain temps pour donner du repos à votre pancréas. Pendant cette période, un soutien nutritionnel par voie intraveineuse est fourni. Une fois l’inflammation maîtrisée, un régime alimentaire faible en gras et en liquide est prescrit pour accélérer la récupération. En outre, la consommation d’alcool est limitée, voire évitée, pour empêcher la pancréatite de s’aggraver ou de se reproduire.

Remèdes à la maison pour soulager la douleur pancréatique

La pancréatite nécessite des soins médicaux immédiats. Le traitement nécessite généralement des liquides par voie intraveineuse (IV), des antibiotiques et des analgésiques. Cependant, vous pouvez essayer des remèdes naturels avec votre traitement médical, pour soulager la douleur et l’inconfort liés à la maladie.

 

 

 

Voici quelques moyens efficaces pour soulager la douleur de la pancréatite

 

  1. Appliquer une compresse chaude

Une compresse chaude est un remède rapide et efficace contre les douleurs abdominales supérieures dues à la pancréatite. La chaleur de la compresse aide à détendre les muscles de votre abdomen, réduisant ainsi la douleur. [3] [4]

C’est aussi utile pour soulager l’inflammation.

  • Préparez une bouteille d’eau chaude ou réchauffez un coussin chauffant à basse température. Enveloppez-le dans une petite serviette et placez-le sur la zone douloureuse pendant 5 à 10 minutes. Répétez au besoin.
  • Profiter d’un bain chaud ou d’une douche pendant 15 à 20 minutes deux fois par jour aide également à soulager les maux d’estomac.

Attention : Des précautions doivent être prises lors de l’utilisation d’une compresse d’eau chaude pour réduire le risque de brûlures.

  1. Buvez du vinaigre de cidre

Le vinaigre de cidre est riche en propriétés anti-inflammatoires. Il aide à réduire les douleurs abdominales liées à la pancréatite. Sa teneur naturelle en acide aide à réduire l’épaisseur de la bile, empêchant ainsi la formation de calculs dans la vésicule biliaire (une des causes critiques de la pancréatite aiguë). De plus, il aide à maintenir un poids idéal et une teneur en graisse abdominale idéale, ce qui peut aider au traitement de la pancréatite. [5]

 

  1. Mélangez 1 cuillère à soupe de vinaigre de cidre de pomme cru et non filtré dans 1 tasse d’eau tiède.
  2. Incorporer 1 cuillère à café de jus de citron et de miel.
  3. Buvez cette solution deux fois par jour.

 

  1. Prenez des acides gras oméga-3

Les acides gras oméga-3 sont des acides gras polyinsaturés (AGPI) essentiels au corps humain, mais ne peuvent pas être synthétisés. Ceux-ci sont impliqués dans diverses voies métaboliques du corps humain. Les acides gras oméga-3 possèdent des propriétés anti-inflammatoires et aident à réduire l’inflammation et la douleur dues à la pancréatite. Une étude indique qu’en augmentant la teneur tissulaire en acides gras polyinsaturés oméga-3, il est possible de réduire l’inflammation systémique dans la pancréatite aiguë et la fibrose tissulaire dans la pancréatite chronique. [6]

 

Selon une méta-analyse de 2015 publiée dans Nutrients , il a été constaté que la supplémentation en acides gras oméga-3 réduisait le risque de mortalité et de complications infectieuses, ainsi que la durée des séjours à l’hôpital des patients atteints de pancréatite. [7]

 

Pour inclure des acides gras oméga-3 dans votre alimentation, consommez du soja, des graines de lin, des noix, du canola, des épinards, des crevettes, des palourdes et des poissons gras comme le saumon, la truite et le thon. Vous pouvez également envisager de prendre un supplément après avoir consulté un médecin.

 

  1. Profitez de thé au gingembre / bière

Le gingembre aide à réduire l’inflammation du pancréas et à apaiser la douleur grâce à ses propriétés anti-inflammatoires et antioxydantes.

Une étude de 2013 publiée dans le Journal of PreventiveMedicine a mis en évidence les effets antioxydants et anti-inflammatoires du gingembre. [8]

 

Des cas de pancréatite aggravés ont été identifiés avec un cancer du pancréas. Une étude publiée dans GastroenterologyResearch and Practice (2015) a établi que le gingembre et ses constituants sont efficaces contre le cancer du pancréas. [9]

 

  • Sirotez du théau gingembre chaud pour réduire la douleur.

 

Pour faire du thé au gingembre, pelez et tranchez un morceau de racine de gingembre de ½ pouce de long. Mettez les tranches dans 1 tasse d’eau chaude. Couvrir et laisser infuser pendant 10 minutes. Égouttez, ajoutez du miel si vous voulez et buvez-le pendant qu’il est encore chaud. Vous pouvez également mâcher les tranches de gingembre.

 

  • Vous pouvez également boire du soda au gingembre pour soulager la douleur.

 

  1. Essayez la thérapie d’acupuncture

L’acupuncture est un moyen sûr et efficace de soulager l’inconfort et la douleur. Utilisée depuis des milliers d’années pour traiter un large éventail d’affections physiques et mentales, elle peut être utilisée pour soulager la douleur liée à la pancréatite.

L’acupuncture est un type de procédure qui implique une stimulation des points anatomiques du corps par diverses techniques. De fines aiguilles métalliques solides pénètrent dans la peau et sont manipulées par les mains ou par stimulation électrique.

Une étude publiée en 2017 dans Pancréas a étudié l’effet analgésique de l’acupuncture sur la douleur pancréatique. Les expériences n’ayant duré que pour une courte durée, des études supplémentaires sont nécessaires pour valider l’impact de l’acupuncture sur la douleur viscérale.[Dix]

 

Une autre étude menée en 2018 et publiée dans Trials a démontré l’efficacité de l’électroacupuncture pour le soulagement de la douleur chez les patients atteints de pancréatite aiguë. [11]

 

Une consultation avec un médecin est indispensable avant de suivre un traitement par acupuncture.

  1. Consommez du curcuma

Le curcuma possède des propriétés qui aident à lutter contre de nombreux cancers, y compris le cancer du pancréas. Les propriétés anti-inflammatoires du curcuma peuvent être attribuées à son ingrédient bioactif, la curcumine.

Une étude de 2011 publiée dans l’ Indian Journal of MedicalResearch a suggéré que la curcumine pourrait atténuer les lésions du tissu pancréatique et d’autres organes en inhibant la libération d’un marqueur inflammatoire. [12]

 

Une autre étude publiée dans Pain Medicine (2016) indique que les suppléments de curcuminoïdes peuvent constituer une stratégie sûre et efficace pour atténuer la gravité de la douleur associée à cette maladie. Cependant, d’autres études rigoureusement conduites sont nécessaires pour définir l’efficacité et la sécurité à long terme de ces suppléments. [13]

 

  • Faire bouillir 1 cuillère à café de poudre de curcuma dans 1 verre de lait ou 2 verres d’eau. Buvez ceci deux fois par jour.
  • Vous pouvez également prendre 400 à 600 milligrammes de supplément de curcumine jusqu’à trois fois par jour ou à chaque repas. Consultez toujours votre médecin avant de prendre tout supplément.

Remarque : évitez les fortes doses de curcuma pendant la grossesse car cela pourrait vous mettre en danger. Utilisez le curcuma avec prudence si vous êtes diabétique ou si vous souffrez de calculs biliaires, de troubles de la coagulation, etc.

 

  1. Inclure les bleuets dans votre alimentation

Les propriétés anti-inflammatoires des bleuets en font un bon remède contre la douleur de la pancréatite. Il réduit même les dommages vasculaires au pancréas causés par le diabète.

Les bleuets sont riches en antioxydants qui protègent le pancréas du stress oxydatif résultant des dommages causés par les radicaux libres. Ces baies peuvent également réduire votre risque de développer des conditions graves telles que le cancer du pancréas.

 

Selon l’Institut américain du cancer, les myrtilles contiennent un grand nombre de composés phytochimiques, en particulier des anthocyanes, qui aident à inhiber la croissance tumorale et peuvent diminuer l’inflammation. [14]

 

Incluez au moins 1 tasse de bleuets frais dans votre alimentation quotidienne pour garder votre pancréas en bonne santé.

  1. Prendre des champignons Reishi

Les champignons Reishi contiennent de puissants composés anti-inflammatoires qui peuvent réduire l’inflammation dans et autour du pancréas. Ceci, à son tour, réduit le risque de développer une pancréatite.

Ils sont également riches en composés phytochimiques qui empêchent les dommages radicaux du corps, réduisant ainsi le risque de plusieurs cancers, y compris le cancer du pancréas.

Une étude de 2014 publiée dans Mediators of Inflammation a révélé que les champignons étaient une source potentielle de composés anti-inflammatoires pour des applications médicales. [15]

 

Une autre étude réalisée en 2016 sur des souris montre l’utilisation potentielle de ce champignon en tant que traitement possible de la pancréatite chronique. Cependant, il reste encore beaucoup à faire sur des sujets humains. [16]

 

Consommez ce champignon séché ou extrait pour votre santé. Il est facilement disponible sur le marché sous forme liquide, en capsule ou en poudre.

Prenez 150 mg à 300 mg de champignons reishi deux fois par jour pour aider à soulager l’inflammation, renforçant ainsi votre système immunitaire.

Conseils supplémentaires

  • Essayez la méditation, car elle aide à soulager la douleur causée par les maladies chroniques.
  • Les facteurs de stress mental et émotionnel affectent considérablement la douleur et l’inflammation dans le corps. Par conséquent, essayez de réduire le stress autant que possible.
  • Buvez du jus d’aloevera quotidiennement car il contient une quantité suffisante de composés anti-inflammatoires, qui peuvent aider à réduire l’inflammation du pancréas. [17]
  • Le jus de papaye est une autre formule riche en nutriments souvent utilisée pour traiter la pancréatite. [18]

Leave a Reply

Your email address will not be published.