5 mauvaises habitudes qui aggravent les problèmes de thyroïde

 

Les données statistiques publiées par l’American Thyroid Association révèlent que plus de 12% des adultes américains développeront une sorte de trouble de la thyroïde au cours de leur vie. La dysfonction thyroïdienne est une maladie grave qui affecte la santé et la qualité de vie, notamment via les troubles du sommeil, de l’humeur, du métabolisme et de la mémoire.

Heureusement, le dysfonctionnement de la thyroïde peut être efficacement géré grâce à une planification minutieuse et à des changements de mode de vie.

Continuez à lire et découvrez quelles sont les 5 habitudes néfastes pour votre santé thyroïdienne.

# 1 – Trop de stress

Selon une étude publiée dans la revue  Behavioral Brain Research, un stress excessif et une affection de la thyroïde se combinent pour donner des symptômes tels que des troubles de la mémoire à long terme. Aussi banal que cela puisse paraître, il est essentiel de maîtriser le stress pour gérer correctement le dysfonctionnement de la thyroïde.

# 2 – Fumer

Selon une étude de 1995, le tabagisme augmente la gravité des problèmes thyroïdiens, principalement à cause du cyanure contenu dans la fumée du tabac. Le cyanure est un produit chimique qui perturbe le bon fonctionnement de la thyroïde en empêchant la glande de synthétiser des hormones qui se lient à leurs récepteurs. Cela peut affecter particulièrement la santé du foie.

Comme arrêter cette habitude n’est pas chose facile, vous pouvez essayer des alternatives naturelles, telles que les feuilles de stevia, pour réduire vos envies de fumer.

# 3 – Consommation de soja

La plupart des experts s’accordent pour dire que le soja devrait être éliminé de tout régime alimentaire, en particulier chez les personnes souffrant d’un trouble de la thyroïde. Selon le Dr Mercola, le soja contient une gamme de composants antithyroïdiens qui affectent sérieusement cette glande. Certains de ces composants sont les goitrogènes, qui empêchent la synthétisation des hormones et la métabolisation de l’iode.

Le soja réduit également l’efficacité des différents traitements de la thyroïde.

# 4 – Surconsommation de légumes crucifères crus

Une étude menée par l’Oregon State University a révélé qu’une surconsommation de certains légumes tels que le chou et les navets perturbe la fonction thyroïdienne chez les personnes atteintes d’une carence en iode. Le fait est que ces légumes contiennent des glucosinolates, qui, une fois ingérés, sont convertis en goitrine – un composé qui affecte la sécrétion d’hormones thyroïdiennes.

 

# 5 – Ne pas suivre les conseils du médecin

Si le dysfonctionnement de la thyroïde n’est pas traité, il peut entraîner de graves complications pour la santé. Un naturopathe ou un diététicien peut examiner votre état de santé à titre personnel et donner de précieuses recommandations d’amélioration.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published.