12 alternatives de plastique qui réduiront le risque de lésions thyroïdiennes, de cardiopathies et de cancer

 

 

Le plastique est omniprésent dans notre culture. C’est pratique, rapide et bon marché. Nous le trouvons dans les bouteilles d’eau, les plats, les biberons, les jouets pour enfants, les lotions et même dans nos produits de beauté.

 

Mais il y a généralement un prix à payer pour plus de commodité, et dans ce cas, on parle de surcharge toxicologique. La plupart des gens pensent que le plastique est un matériau unique, mais en réalité, le plastique est un mélange de nombreux matériaux synthétiques combinés pour créer la texture plus douce que le caoutchouc qui est devenue la marque de la vie moderne.

Que sont les plastiques?

 

Le plastique désigne les matériaux généralement fabriqués à partir de sous-produits du pétrole, du gaz naturel ou du charbon. Les plastiques sont également appelés polymères. Une fois conçus, les additifs sont combinés au matériau de base pour lui donner les propriétés requises, quel que soit le type de fabrication. Certains additifs rendront le plastique plus résistant à la chaleur, aux produits chimiques ou à la décoloration. Voici des exemples d’additifs contenus dans les plastiques:

 

Antioxydants: pour prévenir les intempéries

Colorants: changer de couleur

Agents moussants: pour le rembourrage de tapis et l’isolation en mousse

Plastifiants: pour revêtements de sol, isolants, gouttières, etc.

Lubrifiants: pour avions, serrures, charnières, etc.

Anti-stats: réduire l’électricité statique

Antimicrobiens: pour revêtements muraux, rideaux de douche et sièges de toilette

Retardateurs de flammes: pour recouvrir de fils métalliques, jouets pour enfants, etc.

 

Les matières plastiques servent à fabriquer des centaines de produits de la vie quotidienne, des matelas aux coussins en passant par les isolants, les revêtements de sol, les meubles, la vaisselle, les colles, les bouteilles d’eau et les revêtements.

Conclusion: le plastique est un matériau couramment utilisé dans des centaines de produits de la vie quotidienne. On le trouve dans presque toutes les maisons. L’exposition plastique est presque une garantie pour tout le monde dans le monde moderne.

9 façons dont le plastique détruit notre santé et notre environnement

Les additifs dans le plastique ne restent pas simplement là: ils sont absorbés par les corps, se décomposent en poussière, polluent l’air et pénètrent dans le sol et l’eau. Certains composants du plastique ont des propriétés imitant les hormones qui peuvent augmenter votre risque de cancer.

Les additifs dans le plastique polluent l’air et sont absorbés par les corps.

La plupart ne vont pas au-delà de la commodité du plastique, mais en réalité, les polymères mettent gravement en péril la santé des personnes, des animaux et de l’environnement.

  1. Blessures plastiques et poisons

Qu’il s’agisse de gros débris d’ordures qui emmêlent des animaux ou des poissons, ou de minuscules fragments ingérés par des oiseaux, des poissons ou d’autres animaux sauvages, le plastique finit par se retrouver dans des endroits où il n’appartient pas et nuit aux animaux sauvages. Selon l’étude connexe, au moins 77 espèces de la faune marine dans les eaux australiennes ont été touchées par l’enchevêtrement ou l’ingestion de débris de plastique. Bien que l’enchevêtrement soit plus courant, l’ingestion est parfois difficile à évaluer car tous les animaux morts ne sont pas analysés pour déterminer si les débris ingérés étaient un facteur contributif. Néanmoins, le problème est généralisé et touche des centaines d’espèces partout dans le monde.

  1. Les matières plastiques s’échappent des décharges pour aller chercher de l’eau

Même si les gens n’aiment pas cette idée, toutes les ordures qui se retrouvent dans les décharges n’y restent pas. Les nappes phréatiques des zones environnantes peuvent être polluées par les toxines présentes dans les plastiques, qui absorbent les matières plastiques. Bien que l’EPA surveille de près l’approvisionnement en eau souterraine, il existe un certain volume de toxines admissibles dans l’eau. Un des principaux moyens de protéger l’approvisionnement en eau souterraine consiste à réduire la quantité de déchets mis en décharge.

  1. Les plastiques consomment une énergie inestimable

La fabrication de plastiques nécessite une quantité importante d’huile, à la fois en matière première pour le produit et en énergie utilisée pour le produire. Cette énergie pourrait être mieux dépensée ou conservée, mais plutôt utilisée pour fabriquer un produit qui, en théorie, ne quittera jamais l’environnement, car il est extrêmement susceptible de se retrouver dans une décharge à un moment ou à un autre.

  1. Lixiviation des plastiques dans les aliments et boissons

Qu’il s’agisse de BPA contenu dans des canettes de soda ou de plastique sans BPA chauffé au micro-ondes, les particules de plastique pénètrent plus facilement dans les aliments et les boissons qu’on ne le pense. Lorsque les plastiques sont chauffés, comme dans un four à micro-ondes, ou lavés à des températures extrêmement chaudes, comme dans un lave-vaisselle, ils se décomposent et libèrent des particules qui sont ensuite absorbées par contact avec la peau, par la nourriture ou par des boissons. Bien que ces toxines puissent être réduites en lavant les mains avec du plastique dans des eaux à basse température, elles se décomposeront avec le temps.

  1. Les plastiques traversent le placenta

Les toxines et les produits chimiques ingérés n’arrêtent pas de circuler dans le corps ou de vivre dans les tissus adipeux. Ils s’accumulent également dans le placenta et la plupart des bébés naissent déjà ayant déjà été exposés à des dizaines de produits chimiques. Même les mères qui se méfient de leur exposition au plastique ou à d’autres produits chimiques perturbant les hormones les ingéreront du fait de l’exposition environnementale, de l’eau et des aliments.

  1. Les plastiques causent des dommages à la reproduction et à l’infertilité

Étant donné que les toxines présentes dans les plastiques peuvent imiter les œstrogènes, elles sont susceptibles de nuire à la reproduction et à l’infertilité chez les hommes et les femmes. Les xénoestrogènes peuvent réduire le nombre de testostérone, élever faussement l’œstrogène chez les hommes et les femmes et perturber les indices normaux de fertilité. Chez les garçons et les filles prépubères, ces mêmes produits chimiques peuvent également interférer avec le développement normal des testicules ou conduire à une menstruation précoce.

  1. Les plastiques augmentent le risque de cancer du sein

Alors que les fabricants de produits en plastique continuent d’insister sur le fait qu’ils sont sans danger, des recherches ont établi un lien entre certains produits chimiques présents dans les produits en plastique et certains types de cancer, notamment le cancer du sein. Cela peut être particulièrement effrayant pour les femmes qui ont une génétique qui entraîne un risque plus élevé. Réduire l’exposition au plastique peut être un moyen de mener un style de vie préventif contre le cancer.

  1. Le plastique peut perturber la thyroïde

Non seulement les plastiques perturbent la fertilité normale, mais ils perturbent également la présence d’autres hormones dans le corps, comme la thyroïde. Les problèmes de thyroïde étant la cause la plus fréquente d’auto-immunité et plus de 27 millions d’Américains souffrant de troubles de la thyroïde, il s’agit d’un aspect important de l’exposition au plastique à traiter. Les hormones thyroïdiennes ont une incidence sur presque toutes les hormones produites par le corps. Une thyroïde surchargée peut donc avoir de profondes répercussions sur la santé génésique, digestive et cardiovasculaire.

  1. Les plastiques augmentent le risque de maladie cardiaque et de diabète

Bien que l’alimentation joue un rôle important dans la santé cardiaque, une exposition élevée au plastique peut contribuer à augmenter le risque de maladie cardiovasculaire. De plus, les toxines présentes dans les plastiques peuvent également augmenter les risques de développer un diabète de type 1 ou 2. Les plastiques peuvent entraîner une confusion cellulaire, ce qui peut augmenter le risque de réactivité auto-immune (type 1) ou peut réduire la sensibilité hormonale, entraînant une résistance à l’insuline (type 2).

Les toxines présentes dans les plastiques peuvent augmenter les risques de développer un diabète.

Conclusion: nous entrons en contact avec les plastiques tout au long de notre vie quotidienne. C’est difficile de s’échapper, car on le trouve dans les maisons, les lieux de travail, les transports en commun, les produits alimentaires et tout le reste. L’exposition cumulative qui se produit peut nuire à votre santé.

Comment se désintoxiquer d’une exposition plastique

Bien qu’il soit alarmant de comprendre comment les plastiques se retrouvent dans tous les aspects de la vie, nous pouvons faire certaines choses pour nous protéger de l’impact négatif.

Premièrement, nous devons être en mesure de nous désintoxiquer de ces expositions, car même les personnes sensibles au plastique trouveront toujours un niveau d’exposition presque inévitable.

Le principal moyen de désintoxication du corps est de passer par le foie. Le plus grand organe interne, le foie, est le filtre du corps et le collecteur de déchets. Il filtre le sang et élimine les toxines en les décomposant et en les associant à des molécules d’eau pour les éliminer du corps.

Le kicker est que plus nous devenons toxiques, moins le foie fonctionne efficacement. Il s’embourbe et s’il peut fonctionner de manière autonome, si nous menons un mode de vie qui soutient le foie, il fonctionnera plus efficacement.

Certains aliments et nutriments favorisent la santé du foie et doivent être régulièrement reconstitués.

5 aliments détox pour votre foie

Le corps est équipé de plusieurs organes conçus pour aider à sortir les ordures, pour ainsi dire. Le foie est le principal organe de désintoxication. Pour se désintoxiquer efficacement, le foie doit avoir accès aux nutriments qui lui permettent de fonctionner au mieux.

  1. l’eau

Bien que ce ne soit pas techniquement un aliment, rester hydraté est la première étape pour pouvoir éliminer efficacement les toxines du corps. Le foie associe les toxines aux molécules d’eau et les envoie hors du corps par les reins et les intestins. Quand on ne consomme pas assez d’eau, la production d’urine diminue et la constipation se produit. Pour éliminer les toxines, vous devez rester suffisamment hydraté pour ne pas avoir soif. Une autre façon de mesurer l’hydratation est la couleur de l’urine: plus elle est claire, plus vous êtes hydraté. Plus il est foncé, plus il est concentré, entraînant généralement une diminution du rendement. Idéalement, les selles se produiront une à deux fois par jour et devraient passer facilement sans effort. Si la constipation est un problème, les autres aliments qui favorisent la santé du foie peuvent également assurer une élimination saine des intestins.

  1. Légumes crucifères

Le brocoli, le chou-fleur et le chou sont trois des crucifères les plus connus. Certains peuvent les éviter en raison de leur profil amer, ou parce qu’ils sont connus pour produire du gaz, mais si vous êtes préoccupé par une exposition au plastique, vous voudrez vous en faire plaisir régulièrement. Les crucifères sont riches en phytonutriments qui aident le foie à contrer les effets nocifs de certaines toxines. Ils protègent également le foie lui-même d’être endommagé par l’exposition aux toxines. Si le gaz pose un problème, commencez par les cuire à la vapeur, puis avancez lentement pour les manger crus. Profitez de deux à quatre portions par jour pour des avantages optimaux.

  1. ail

L’allicine présente dans l’ail est fréquemment comparée aux composés pharmaceutiques en raison de son étonnante capacité à favoriser la guérison du système immunitaire. L’allicine protège également le foie et renforce la capacité de désintoxication de manière plus efficace. L’ail peut être consommé cru, rôti ou cuit au four, et se marie bien avec de nombreux aliments et profils de saveur. Mangez un peu d’ail quotidiennement pour obtenir les meilleurs avantages de désintoxication.

  1. baies

Reconnus pour leurs antioxydants, les baies sont l’un des meilleurs aliments pour une cure de désintoxication saine, car elles sont riches en nutriments et pauvres en sucre naturel. Bien que les sucres naturellement présents dans les aliments ne soient pas tous mauvais, lorsque vous mangez en désintoxication, vous voudrez vous concentrer sur des aliments riches en nutriments et sans calories vides. Les baies peuvent être dégustées régulièrement sans sucre dans le sang. Consommez une à deux tasses par jour pour une forte dose de vitamine K, de vitamine C et de fibres.

  1. Les verts feuillus

Enfin, les légumes verts à feuilles sont riches en vitamine K, qui favorise la santé du sang. Certains associent la vitamine K à la coagulation, mais elle est également essentielle à la santé du taux d’hémoglobine. Les légumes-feuilles contiennent également du fer, qui est également essentiel pour avoir du sang correctement oxygéné. Vous voulez que votre sang soit aussi robuste et sain que possible, car il transporte l’oxygène et les nutriments dans tout le corps. Prenez quelques tasses par jour de légumes-feuilles comme le cresson, les betteraves, les pissenlits et la romaine pour améliorer votre bien-être général.

 

Conclusion: nous ne pouvons pas complètement arrêter les expositions aux plastiques, mais nous pouvons aider notre corps à éliminer plus efficacement les toxines que nous ingérons ou absorbons. Cela peut être fait en nourrissant notre foie, l’organe principal de désintoxication.

12 alternatives plus saines aux plastiques

Vous êtes choqué par la quantité de plastique dans votre vie? Il y a des alternatives pour presque tout. Il peut être tentant de tout jeter à la poubelle, mais cela peut rapidement coûter cher et être impossible pour de nombreuses familles. La meilleure façon de procéder à l’échange de plastique est de toujours acheter de nouveaux articles aussi exempts de plastique que possible, de hiérarchiser les vieux articles en plastique et de les remplacer lorsque cela est possible.

Pailles en métal, verre et silicone

Au lieu des pailles en plastique, choisissez des pailles en métal, en verre ou en silicone. Certains considèrent que la silicone est une forme de plastique, mais elle ne pénètre pas dans les aliments et ne produit pas les mêmes formes de toxicité que le plastique conventionnel ou jetable.

Contenants Alimentaires En Verre

Au lieu des contenants de plastique omniprésents que l’on trouve dans la plupart des placards, choisissez des contenants en Pyrex en verre ordinaire (les couvercles en plastique peuvent être utilisés sans contact avec les aliments). Le verre est considéré non toxique car il est dérivé du sable, mais vous voudrez choisir un verre ordinaire, et non un objet peint ou dépoli, car il peut lessiver des produits chimiques ou des toxines, y compris le plomb. Bien que le verre puisse ne pas être pratique pour les maisons avec des enfants en bas âge, les bocaux Mason peuvent également être utiles pour stocker les restes. Des manchons en silicone sont disponibles pour les bocaux en verre et certaines cuvettes afin de les rendre incassables.

Bouteilles d’eau en acier inoxydable

Au lieu d’utiliser des bouteilles d’eau et des tasses en plastique, optez pour des bouteilles d’eau et des verres en acier inoxydable. Des écrans en silicone sont disponibles pour les rendre moins fragiles.

Sacs de silicone

C’est très pratique de prendre de la nourriture à emporter ou de ranger rapidement les restes, mais ces petits sacs en plastique sont de gros criminels en plastique. Essayez de les échanger contre des sacs en silicone, dont les sacs Stasher sont populaires et faciles à laver et à réutiliser. Ils vont même au lave-vaisselle. Le silicone de qualité alimentaire, comme ce que Stasher utilise pour fabriquer son produit, est considéré comme non toxique car il est dérivé de la silice, une ressource naturelle abondante également dérivée du sable, au lieu de la plupart des plastiques, qui sont dérivés des bases pétrolières.

 

Fourchettes et cuillères en bambou réutilisables

Si vous avez besoin de fourchettes et de cuillères en plastique à emporter, optez plutôt pour un ensemble en bambou réutilisable qui voyagera avec vous ou simplement pour emporter de l’argenterie (et n’oubliez pas de la rapporter).

Boites à lunch en métal

Les boîtes à bento en métal sont populaires en ce moment et pour une bonne raison: elles sont plus écologiques et durables. Étant donné qu’ils sont souvent fabriqués à partir d’acier inoxydable, ils ne mettent pas les aliments de votre enfant en danger de contact avec les plastiques.

Emballez les déjeuners de vos enfants dans des boîtes à bento durables et écologiques en acier inoxydable.

Plateaux à glaçons en silicone

Les bacs à glaçons en silicone fonctionnent aussi bien que ceux en plastique. En prime: ils ne se décolorent pas et ne vieillissent pas après des utilisations répétées.

Bois et silicone

Les jouets en bois, qui font leur retour, ne se limitent pas à l’ambiance vintage. Ces jouets ont tendance à être plus chers, mais ils ne contiennent pas de plastique et sont conçus pour durer beaucoup plus longtemps. Les jouets en silicone ou en caoutchouc peuvent également être une bonne option pour les bébés qui aiment mâcher des objets.

Biberons et tasses en verre

Les bébés courent le plus grand risque de danger en cas d’exposition répétée au plastique. Choisissez donc des options plus sûres, comme les biberons en verre avec manchons et tétines en silicone, les gobelets en acier inoxydable ou les bouteilles d’eau avec des pailles en silicone.

Batterie de cuisine en fonte

Cette batterie de cuisine antiadhésive émet une forme de toxine plastique lorsqu’elle est chauffée. Optez donc pour une batterie de cuisine en acier inoxydable ou en fonte.

Vaisselle en verre, porcelaine et silicone

Les options comprennent le verre, la porcelaine et le silicone, ce qui signifie qu’il y en a pour tous les goûts sans les toxines plastiques.

Matelas De Coton

Ceux-ci pouvant constituer une source principale d’exposition à long terme pour le plastique, les retardateurs de flamme et d’autres produits chimiques, choisissez un matelas biologique en coton, latex, laine, bambou ou autres substances naturelles.

Conclusion: il y aura toujours un certain niveau d’exposition au plastique grâce à l’environnement moderne dans lequel nous vivons. Mais lorsque nous permettons à notre corps de se désintoxiquer efficacement, puis que nous réduisons les expositions en choisissant des alternatives au plastique, nous nous installons pour plus de santé et de bien-être.

Leave a Reply

Your email address will not be published.